Bienvenue ! Vivez paisiblement ou combattez… c'est vous et à votre stand de prendre votre destin en main !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Farewell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blยє Ł๏tยร
Blยє Ł๏tยร
avatar



Perso
Amour ?: Oui, bon, il ya bien quelqu'un :$
Stand: Blue Lotus
Pouvoirs du Stand: Manipulation de l'eau

MessageSujet: Farewell   Ven 4 Mar - 13:11

Citation :
Autant dire... Que j'ai l'impression d'être une gêne. Oui, c'est le bon mot. Je ne sais faire que ça. Je suis un bâton qui se met dans tes roues, te faisant tomber de ton vélo.
Je suis... Ridicule, inutile. Trouve-moi une seule chose que je sache faire correctement ? Et même, elle ne vaudra pas tout ce en quoi je te freine. Crois-moi, ça n'est pas égoïste. Ça n'a rien d'égocentrique, au contraire, je me suis enfin rendue compte que tu serais bien mieux sans moi. Ça me faisait mal, de le penser, mais maintenant que je le vois clair et net, que c'est sous mes yeux, je me sens nettement mieux, allégée d'un poids. Je n'oscille plus, je n'ai plus peur. Au contraire. J'ai fermé les yeux et imaginée ce que tu pourrais être sans moi et j'ai compris que je devais partir. Ça sera le seul, le meilleur service que je te rendrais. Un service utile d'une fille inutile. Je serais fière de l'accomplir, tu sais.
Bien sur, il faudra certainement un temps d'adaptation. Après tout, ça te fera peut-être un peu mal au début. Mais je ne t'abandonne pas totalement. Tu verras ensuite, une fois que tu te sera attaché à quelqu'un d'autre, combien c'est mieux sans moi.
Tout ce que je fais te fais du mal ou te gêne dans tes mouvements. Je m'en rend bien compte et tu m'en fais me rendre compte. L'idée de ne servir à rien, sinon à faire du mal, je l'ai en moi depuis des années, tu sais. Mais jamais elle ne m'a pesée autant que maintenant, alors que je voudrais te voir avancer, plutôt que reculer pour et à cause de moi.
Je suis ridicule. Dans chacun de mes mouvements, vois-tu. Même ma sortie sera ridicule. Les mots manque et s'écrivent difficilement sous mes doigts gauches. J'ai envie de pleurer alors que je devrais écrire. Une lettre d'adieu... Décidément, je me fais honte à moi-même.
Je voudrais te quitter avec le sourire, en te rassurant sur l'avenir, en te disait que tout ira bien désormais, parce que je ne serais plus là. Qu'il y en a d'autres, qui attendent, et tu le sais très bien, tu l'as très bien compris. Je suis remplaçable et ça sera facile.
C'est égoïste, c'est vrai, mais je n'avais pas envie de partir. J'aurais voulu continuer, m'accrocher à toï comme une sangsue, même si cela te rendait malheureux. Maintenant, que j'entrave des choix capitaux, il m'est impossible de continuer à nier l'évidence. Si je t'aime, il faut que j'arrête de pourrir ta vie. Farewell.

La lettre écrite, je l'avais posée sur la couverture de son lit et était sortie de la chambre d'hotel en tâtonnant. J'avais dévalée les escaliers et je souriais ironiquement en me rendant compte que c'était bien une des seules fois que je n'était pas tombée en descendant des escaliers. J'avais continuer jusqu'à ouvrir une porte qui donnait sur le bruit d'une route. J'avais traversée celle-ci en courant. De toute façon, quand on n'y voit pas, on ne va pas chercher à regarder s'il y a des voitures. La route traversée, j'étais arrivée sur un chemin que j'ai suivie, jusqu'à traverser une autre route et encore une autre. Ça ne sera pas facile, ça ne l'était pas, de m'éloigner de lui. Ça me faisait mal. Mais il le fallait. J'étais... Ridicule de continuer à m'accrocher. Je voyais son futur se noircir de jour en jour par ma faute. J'étais un fardeau, rien de plus. C'était un service que je lui rendais. Quelques bribes d'hésitations me le firent répéter encore une dizaine de fois avant que je me reprenne. Mes yeux s'étaient mis à couler. Comme nous n'étions pas dans un manga, mon nez aussi laissait échapper un liquide translucide qui dégoulinait jusqu'à mes lèvres. Parfois, je regrette de ne pas être dans un manga. A vrai dire, tout ça aurait été nettement plus facile et se serait bien finit.
J'étais arrivée dans un lieu fermée par un immense portail. Une fois dedans, j'entendis un croassement, suivit de l'odeur si particulière qu'ont les cimetières; la pourriture.
J'étais allée tout au fond et m'était installée contre une tombe.
Que faire ensuite ? Attendre. Sans nourriture, l'être humain peut agoniser pendant des jours. ... Je l'ai appris en court. Il ne me retrouvera pas d'ici là.


-Bonne chance, desu ne ?

Il ne s'était jamais arrêté de pleuvoir, il ne s'arrêtera jamais de pleuvoir.

____________________________


Kuchiru watashi no kokoro o...
...Kate ni shite sakihokore hana
Mabuta fusakeba... Mugen no yami

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Farewell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles ♣ Irina L. Bitwin & Simba M. Farewell. [pm]
» Farewell [Aohjfefhsuifeshufi]
» Brittany Farewell
» Anastasia ♫ A farewell to my shadow is not my death; it’s my rebirth in darkness.
» [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JoJo's Bizarre Adventure Rpg  :: Carte du Monde :: Continent Européen :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Londres :: Cimetière-